icon Vous êtes ici : Harry Potter et la Clef de la Paix -> Chapitres -> Chapitre 56: Organisations De Rentrée

icon Derniers sorts

- Stupéfix *
- Despoussieris
- Black reveror *
* : modification récente

icon Derniers personnages

Chapitre 056 : Organisations De Rentrée

Imprimer Version imprimable     Document Word Document Word     Document PDF Document PDF

Tous les élèves s’étaient vêtus de la même façon, avec leurs robes de sorciers noires et leurs chapeaux pointus, l’agitation était très grande, les élèves avaient en effet tous profité de cette après-midi de libre pour se défouler, ce qu’ils ne pourraient plus faire que rarement.

C’était officiellement la rentrée des classes mais ce serait cependant un jour comme les autres pour eux, puisqu’ils avaient été contraints de passer les deux dernières semaines des vacances d’été à Poudlard, pour prendre des cours de rattrapage en vue de s’adapter aux nouveaux programmes scolaires en vigueur.

Ainsi, les professeurs avaient jugé que tous les élèves sauf Hermione avaient besoin de ces cours de mise à niveau. Cependant, celle-ci avait souhaité suivre les cours quand même, et de nombreux évènements s’étaient déjà produits pendant ces deux semaines de cours.

Poudlard était à nouveau devenu un enjeu majeur dans la lutte contre Voldemort, et celui-ci n’avait pas hésiter à l’attaquer, accompagné de ses Mangemorts et d’une armée de créatures maléfiques, simplement pour capturer Harry Potter.

Mais cette attaque avait échoué, et s’était soldée par la mort de deux professeurs. Aujourd’hui, Poudlard n’était plus celle que Harry avait connu lorsqu’il avait découvert le monde de la Magie, la majorité des professeurs étaient des nouveaux, et Dumbledore était parti.

Cependant, Harry Potter avait réussi l’exploit d’affaiblir Voldemort, et la communauté magique était entrée dans une période de calme. Mais pour combien de temps encore ? C’était la question que se posait le jeune homme tous les soirs avant de s’endormir.

Il savait que tout avait tourné en sa faveur en ce moment, et la situation lui semblait trop belle pour être vraie. Le Ministère était de son côté, et il luttait de plus très efficacement contre les Mangemorts, cherchant enfin à les bloquer véritablement, et ne se contentant pas d’essayer de limiter la casse. Ensuite, il pouvait faire ce qu’il voulait, ou presque, à Poudlard, McGonagall lui avait accordé plus de droits que n’importe quel autre élève n’aurait pu en avoir, et le professeur Dillantis continuerait probablement dans la même direction. Enfin, un Mangemort n’était jamais arrivé aussi haut dans l’estime de Voldemort que Rogue, et Rogue était bel et bien du côté de Harry. De plus, même si Dumbledore n’était plus là pour l’aider, il connaissait désormais Abelforth, et son don de sorcier primaire s’était révélé, le faisant progresser dans des domaines de la Magie très difficiles, à une vitesse époustouflante. Enfin, il semblait qu’il ne restait plus aucun des Mangemorts les plus dangereux en liberté, et le Ministère pouvait consacrer toute son énergie à s’assurer qu’ils ne s’évaderaient pas.

Mais pourtant, Harry n’arrivait pas à se rassurer en lui-même. Malgré tous ces éléments qui auraient pu le conforter, il était rongé par des mauvais pressentiments, les pouvoirs de Pétunia augmentaient bien plus vite que les siens, et Voldemort serait encore plus virulent après l’humiliation qu’il lui avait faite subir. Enfin, même si tout risque d’un retour de Regulus Black était écarté, la menace avait été écartée de justesse, et plus grave, celui-ci avait fait un Horcruxe, chose qui expliquait sa survie après que Voldemort eût tenté de le tuer.

Il pensait ainsi à tout cela lorsque Hermione lui donna un coup de coude.

Le professeur Dillantis était derrière lui et lui demandait depuis trente secondes de se pousser pour pouvoir passer. Il avait en effet beaucoup de difficultés à s’imposer parmi la foule compacte.

-    Pardon, dit Harry.

-    Rien, ce n’est, Harry…

Quelques minutes après, l’ensemble du corps professoral fit son entrée dans le hall, accompagné du Ministre de la Magie, qui avait sorti son costume noir pour l’occasion, ainsi que de plusieurs autres sorciers et sorcières en assez grand nombre, qui semblaient être des personnes très sérieuses, et qui étaient parfaitement inconnus. Au total, ils étaient une bonne trentaine à avoir traversé la foule.

Ils entrèrent mais laissèrent encore attendre les élèves une dizaine de minutes devant les portes d’entrée de la Grande Salle, dans le hall d’entrée de l’école.

Evidemment, les deux esprits frappeurs n’avaient pas manqué l’occasion de venir semer la panique, et alors que Harry s’était retourné, alerté par un gros sifflement, il avait vu une chaise traverser les airs. Elle serait tombée sur les élèves si ceux-ci ne s’étaient pas poussés pour laisser un espace afin de la laisser s’écraser au sol et non pas sur leur tête.

Ainsi, ils avaient tous été poussés contre la porte, qui s’était ouverte sous la pression, les élèves qui étaient appuyés dessus s’étalant sur le carrelage de l’entrée de la Grande Salle.

Scrimgeour s’approcha de l’empilement d’élèves.

Certains levèrent la tête timidement, honteux, croyant qu’ils auraient pu être punis. Mais Scrimgeour ne tint pas compte de cela.

-    Par la barbe de Merlin, vous êtes si pressés que cela de reprendre les cours ? Ma foi, entrez, la salle est prête maintenant.

Les premiers élèves entrèrent, ne sachant pas quelle surprise les attendait, ils avaient négligé l’importance de l’évènement.

La Grande Salle était splendide, et le ciel magique était complètement dégagé, laissant apparaître clairement toutes les constellations d’étoiles. Plus que jamais, on aurait eu l’impression d’être en plein air.

Les bougies émettaient une lumière bleue, ce qui laissait la salle dans la pénombre, les blasons des quatre maisons, Gryffondor, Serdaigle, Poufsouffle et Serpentard avaient été suspendus contre le mur au-dessus de la table des professeurs, éclairés par des projecteurs magiques les mettant en valeur. Ils étaient immenses, et descendaient du plafond jusqu’au sol.

Sur chacun des piliers de la Grande Salle, du côté des fenêtres, des plantes grimpantes avaient poussé, éclairées elles aussi par des lumières magiques puissantes, d’un bleu électrique.

On pouvait sentir le parfum des fleurs, et l’atmosphère était ainsi à la fois surnaturelle et grandiose, mais aussi relaxante et bienfaisante.

Tout avait été fait pour rassurer les élèves, pour assurer la renaissance de Poudlard après les évènements terribles qui l’avaient secoué.

Les quatre longues tables avaient disparu, laissant place à un plus grand nombre de tables plus petites, de forme ronde, comme lors de la première rentrée. Chaque table devait regrouper les élèves par année, et ceci pour chaque maison.

Ils s’installèrent ainsi spontanément dans le même ordre que la dernière fois, guidés par les professeurs.

Ils étaient cependant très confortablement installés, et il y avait à chaque table beaucoup plus de places que nécessaire. Bizarrement, la Grande Salle semblait plus grande que d’habitude. Mais ce ne devait être qu’une impression.

Les assiettes et les couverts étaient en argent, les verres en un cristal phosphorescent. Au centre de chaque table, un bouquet de fleurs magnifiques était posé, entouré de plusieurs bougies qui émettaient une même lumière bleue.

Les nappes étaient en tissu épais, bleu nuit avec des étoiles argentées, et les chaises avaient été métamorphosées pour être plus confortables, elles avaient toutes un coussin et dossier de la même couleur que la nappe.

L’ensemble des professeurs et des membres du Ministère s’étaient installés à la table habituelle, ils s’étaient tous très élégamment vêtus.

Celle-ci avait dû être extraordinairement allongée, mais comme la largeur de la Grande Salle ne suffisait plus, la table était désormais courbée en forme de demi-cercle.

-    Ron ! dit Harry.

-    Quoi ? demanda celui-ci.

-    C’est ta mère, là-bas !

En effet, à la table des professeurs, Molly Weasley s’était assise, elle était en discussion avec le professeur Ombrage juste à côté d’elle, elle semblée submergée par l’émotion.

-    Ce n’est pas possible, qu’est-ce qu’elle fait là ? Et en plus à côté de cette grenouille aplatie !

-    Elle n’est pas censée travailler sur tout ce qui concerne programmes scolaires et orientation ? demanda Hermione.

-    Oui, mais elle ne doit pas travailler à Poudlard, c’est au Ministère !

-    Peut-être qu’elle est là pour la rentrée, proposa Hermione.

-    Oui, sûrement.

Tous les professeurs et les membres du Ministère invités s’étaient installés à la grande table, ils étaient tous présents, à l’exception notable d’Hagrid, ce qui étonna Harry.

Il n’y aurait en effet cette fois pas de première année à accueillir puisque ceux-ci avaient déjà été accueillis. Et il espérait que Hagrid n’était pas à nouveau trop triste à cause de la mort de McGonagall et de Flitwick.

Le professeur Dillantis était assis au centre, sur le plus grand des fauteuils, il ne parlait avec personne et observait d’un air intéressé l’ensemble des élèves qui s’agitaient devant lui.

Entre les tables des élèves et celle des professeurs, un pupitre avait été placé, il serait certainement utilisé par le Ministre pour un discours.

Après quelques instants, qui avaient permis aux élèves de s’adapter à ce nouvel environnement. Tous étaient émerveillés et semblaient avoir oublié tous leurs soucis, Scrimgeour s’était placé devant le pupitre pour faire un discours.

-    Bonsoir, bonsoir à tous, et bienvenue pour une nouvelle année à Poudlard. Ce n’est normalement pas moi qui doit vous accueillir, mais les circonstances particulières l’exigent.

Il s’interrompit, laissant courir quelques murmures dans la salle. Tous les élèves se demandaient quelles étaient les circonstances particulières.

La beauté de la salle avait été jusqu’à leur faire oublier tout ce qui s’était passé ces temps derniers.

-    Une nouvelle ère commence, la communauté magique doit renaître de ces cendres. Nous avons tous été blessés pendant de nombreuses années, par Voldemort et ses terribles Mangemorts. Il n’est aujourd’hui personne qui n’en a point souffert. Mais cette période s’est achevée récemment. Voldemort est dans une impasse, ses Mangemorts ont été arrêtés, et seul il n’est plus rien. Nous pouvons ainsi consacrer toute notre énergie à le traquer, puis nous rendrons justice. Mais cette période s’est achevée dans la tristesse également. Ce matin, nous avons enterré Minerva McGonagall et Filius Flitwick, deux professeurs de Poudlard. Voldemort n’aura pas hésité à atteindre ce niveau de cruauté. Ils s’étaient dévoués pour la communauté, et nous avons tous été touchés. Mais maintenant, pour eux, pour qu’ils ne se soient pas battus pour rien, nous nous devons de repartir sur de bonnes bases. De nombreuses mesures accompagnent votre rentrée scolaire, et vous allez ce soir vivre pleinement ce renouveau. Je ne suis pas venu ici pour rien, certes, j’ai comme vous envie de profiter de la nouvelle décoration, mais j’ai de grandes nouvelles à vous annoncer, qui concernent toute notre communauté. Si je choisis Poudlard pour le faire, c’est que vous incarnez cette jeunesse qui construira la communauté de demain, qui participera à ce renouveau. Je vais vous faire patienter encore un peu pour les nouvelles les plus importantes. Mais tout d’abord, je vais commencer par le côté technique qui doit vous intéresser un peu moins, qui est cependant important. Face au contenu des nouveaux programmes, et face à l’arrivée massive de nouveaux élèves, nous avons dû engager de nouveaux professeurs. Vous savez de plus que Poudlard sera désormais la première école de Magie du continent européen qui permettra de poursuivre des études supérieures. Le Département des Métiers, des Formations, et des Etudes, a conçu de nouveaux programmes pour vous permettre de pouvoir suivre ensuite en classes supérieures. Vous avez déjà vu durant les deux semaines de pré-rentrée, de nombreuses techniques magiques de défense et d’attaque dans de nombreux domaines de la Magie. Mais ce n’est rien par rapport à la beauté, à la complexité et à la diversité de la Magie. Cette année, pour la première fois, vous aurez l’occasion de découvrir des Magies merveilleuses, dont vous percevrez les intérêts profonds, au-delà de la simple volonté de réussir les examens. L’Académie des Examinateurs Magiques concevra des sujets d’épreuves adaptés en fonction de ces évolutions. Ainsi, vous n’aurez rien à craindre quant à la suite, le Ministère pourra accueillir suffisamment de monde, même si vous échouez dans vos études. Car notre communauté, qui malgré tout sort de guerre, est l’une des plus attractives. Cela s’est concrétisé par la création de la Bibliothèque Dirk Dawlish et du Hall de la Paix, qui est désormais connecté à un grand nombre de lieux importants du monde entier par l’intermédiaire des Portes à Transplaner. C’est le signe que le monde de la Magie se modernise. Et Poudlard se modernise !  Trois amphithéâtres qui porteront le nom d’Albus Dumbledore, Minerva McGonagall, Filius Flitwick, ont été créés dans le secret le plus total. Ils se trouvent dans les cachots, et c’est là que vous aurez les cours théoriques dans diverses disciplines. Dès demain, vous pourrez les découvrir. Ensuite, un département de réaction face à une situation périlleuse a été créé, vous le connaissez puisque vous avez déjà travaillé dans votre salle habituelle, mais ce n’est pas la seule, et tous les cours pratiques se dérouleront désormais là-bas. Conformément aux programmes, la réaction face à une situation périlleuse ne sera pas une matière en elle-même, mais elle mettra en application tout ce que vous aurez vu ailleurs, vous découvrirez des situations pratiques auxquelles vous n’avez jamais été soumis. Ainsi, afin d’assurer un enseignement de qualité, vous serez beaucoup plus encadrés par un corps professoral nouveau, qui va vous être présenté ce soir. Tout d’abord, Poudlard accueille un nouveau Directeur, qui devra succéder à Albus Dumbledore et Minerva McGonagall, vous le connaissez, c’est le professeur Dillantis.

Les élèves ainsi que les professeurs applaudirent chaleureusement le professeur Dillantis. Celui-ci leva une main en remerciement.

Il sembla léviter un très court instant au dessus de sa chaise, mais il était possible qu’il se fût en fait mis debout sur le fauteuil.

-    Très bien, ensuite, je vous présente ou représente les professeurs qui vont intervenir cette année. Le professeur Lupin enseignera les métamorphoses humaines et les autométamorphoses ! (il y eut de nombreux applaudissements enthousiastes), le professeur Maugrey enseignera spécialement les réactions face à une situation périlleuse, le professeur Bett enseignera la défense contre les forces du Mal en bas niveau et les duels en haut niveau. Le professeur Tonks enseignera les métamorphoses défensives et offensives. Le professeur Philipett enseignera les théories de Magie Noire, le professeur Binns enseignera l’histoire de la Magie, le professeur Trelawney enseignera la divination, le professeur Firenze, qui n’est pas là ce soir, enseignera également la divination, par la méthode des centaures, le professeur Slughorn assurera les travaux pratiques de potions, le professeur Chourave enseignera l’étude des plantes maléfiques, le professeur Vector enseignera l’arithmancie, le professeur Sinistra enseignera l’astronomie, le professeur Bibine entraînera les équipes de Quidditch et assurera les cours de balai volant, le professeur Bertin assurera les cours d’étude des Moldus, le professeur Babbling l’enseignement des Runes anciennes, le professeur Strout l’initiation aux premiers secours. Le professeur Zeffira, s’occupera de la botanique et de la botanique avancée. Mais vous connaissez déjà tous ces professeurs…

En effet, tous ces professeurs étaient déjà connus des élèves, et les élèves avaient applaudi chaudement chacun d’eux.

-    Ah oui… le professeur Ombrage qui est de l’autre côté, elle enseignera les duels et occasionnellement la défense contre les forces du Mal, en bas niveau.

Il n’y eut que peu d’applaudissements mais Scrimgeour n’en tint pas compte. En fait, les seules personnes qui avaient applaudi étaient les personnes inconnues sur la droite de la table, qui ne savaient évidemment pas bien qui devait être Ombrage.

-    Il manque aussi le professeur Hagrid, reprit-il, qui enseignera l’étude des créatures maléfiques, mais il nous rejoindra dans très peu de temps. Passons maintenant aux nouveaux professeurs, comme vous pouvez le constater, ils sont nombreux.

Il parcourut du bras toutes les personnes qui étaient du côté droit de la table.

Il y eut de nombreuses interrogations parmi les élèves qui ne crurent pas immédiatement que toutes ces personnes seraient des nouveaux professeurs.

-    Commençons par le professeur Fresnel qui enseignera l’étude des relations internationales.

Il y eut des applaudissements moyennement enthousiastes. Beaucoup d’élèves s’étaient demandés avant tout ce qu’était cette discipline avant de penser à applaudir. Le sorcier qui était à la gauche du professeur Dillantis se leva, il était petit et chauve, et avait des lunettes rondes sur un petit nez arrondi, qui surmontait une grosse moustache noire.

-    Le professeur Fitzaethelbert enseignera les enchantements complexes.

Une grande femme aux longs cheveux gris, qui ressemblait un peu au professeur Trelawney sans ses châles se leva, saluant les élèves de la main.

-    Le professeur Wynfrid enseignera l’étude des plantes médicinales.

Un grand sorcier chauve sur le sommet du crâne, mais qui avait des cheveux gris décoiffés sur le côté, et nez extraordinairement long, se leva. Il semblait âgé d’environ soixante-dix ans mais également extraordinairement agile pour son âge.

-    Le professeur Mesrour enseignera l’étude des maladies courantes.

C’était un homme de taille moyenne, avec des petits yeux noirs et des cheveux gris bouclés, de longueur moyenne. Il avait aussi la peau très mate et très ridée.

-    Le professeur Robert enseignera la lutte contre les attaques de Magie Noire.

Le professeur Robert était beaucoup plus jeune que les autres, il avait les yeux bleus et avait des cheveux noirs courts et décoiffés. Il avait cependant des oreilles extraordinairement grandes qui lui enlevaient tout charme, ce que Lavande avait immédiatement remarqué puisqu’elle avait murmuré quelque chose à l’oreille de Parvati en se montrant l’oreille, avant d’éclater dans un pouffement de rire.

-    Le professeur Donngall enseignera les métamorphoses de base.

Le professeur Donngall était une vieille dame qui avait l’air extrêmement sévère mais elle semblait également sourde puisqu’elle n’avait pas entendu qu’on parlait d’elle. Elle avait des lunettes carrées et les yeux très clairs, presque jaunes. Ses cheveux étaient coiffés en un gros chignon qui renforçaient sont aspect sévère.

-    Le professeur Corcc vous fera étudier les ingrédients de potions.

Un homme très maigre vêtu d’un veston vert décoloré se leva, il louchait, il lui manquait un bout de nez, et manquait une bonne touffe de cheveux, on aurait dit qu’il s’était battu. Harry s’imagina que ce devait être un ancien Auror.

-    Le professeur Boolla enseignera les techniques de préparation de potions.

Une sorcière très grosse se leva, l’aspect très sympathique. Elle portait un beau chapeau de sorcier de couleur pourpre. Elle agita une grosse main potelée pour répondre aux applaudissements des élèves.

-    Le professeur Geza enseignera les sortilèges classiques.

Une sorcière blonde, très jeune se leva. Sa peau était très claire et elle avait de nombreuses taches de rousseur. Elle lança un grand sourire aux élèves.

-    Le professeur Tanghudaï enseignera les théories de Magie.

Un vieux sorcier à la barbe presque aussi longue que celle de Dumbledore se leva et s’inclina si bien que ses lunettes tombèrent dans son verre.

-    Le professeur Bressal prendra en charge les cours d’étude des antidotes et des empoisonnements.

Une femme magnifique, aux longs cheveux bruns, et aux grands yeux verts se leva.

Tous les garçons étaient restés bouche bée devant elle, Rufus Scrimgeour avait d’ailleurs attendu un peu plus pour que tout le monde puisse la contempler, avant de devoir reprendre son discours de présentation.

-    Le professeur Potiron vous fera étudier les créatures magiques utiles.

Le professeur Potiron était très vieille et éclata d’un rire grave à la mention de son nom. Elle était un peu enveloppée et semblait très sympathique.

-    Le professeur Jdezi-Horchbur enseignera les métamorphoses médicales.

L’homme portait un chapeau melon noir et était vêtu d’un costume noir, il avait également une grosse moustache et une longue barbe noires, ce qui faisait que l’on ne voyait pas très bien son visage.

-    Le professeur Deboré enseignera les soins contre les blessures magiques.

Le professeur Deboré s’était élégamment vêtu mais Harry l’imaginait bien vêtu d’une blouse de Médicomage. Il était grand et costaud, et avait des cheveux châtain, bouclés.

-    Le professeur Jasmin s’occupera des affectations magiques par maléfices.

Avec toutes ces nouvelles disciplines, les élèves avaient l’impression d’être dans un hôpital.

Le professeur Jasmin était une jeune femme rousse, avec la peau très blanche, et les yeux verts. Elle avait une sorte de sourire forcé et semblait très timide.

-    Le professeur Grelon enseignera également les réactions face à une situation périlleuse.

Il montra une femme âgée d’une quarantaine d’années, au visage dur et aux cheveux bruns très mal coiffés. Elle semblait avoir été Auror elle aussi.

-    Voici ensuite le professeur Ombrage que vous connaissez, et le professeur Weasley, qui s’occupera d’enseigner les formalités professionnelles ministérielles.

Molly Weasley se leva, alors que tous les visages se tournaient vers Ron qui était aussi rouge qu’une écrevisse. Molly ne semblait pourtant pas plus rassurée que lui.

-    Bien, vous vous demandez sûrement à quoi servent tous ces professeurs… et bien ils servent à ça !

Scrimgeour se retourna. Au-dessus de la table des professeurs, les quatre blasons représentant les maisons s’enroulèrent et remontèrent lentement jusqu’au plafond, alors que de nombreux projecteurs magiques de lumière dorés venaient de s’allumer, laissant apparaître une grande pièce qui donnait sur la Grande Salle, largement éclairée, en forme d’amphithéâtre. Un large escalier permettait d’y descendre et arrivait juste à côté de l’endroit où était assis le professeur Lupin.

Tous purent voir plusieurs centaines d’adolescents installés dans les sièges de l’amphithéâtre.

-    L’école de Magie d’Irlande a fermé ses portes par manque de moyens, et Poudlard a proposé de les accueillir ici. Mais pour l’instant, point de discussions, place à la cérémonie de Répartition ! Bienvenue, professeur Fitz !

Un grand sorcier, vêtu d’une robe de sorcier grise, avec des rayures verticales blanches, descendit l’escalier, suivi de Hagrid.

-    La traversée du lac s’est bien passée ? demanda Scrimgeour.

-    Très bien, Monsieur le Ministre, répondit Hagrid d’une voix forte.

-    Excellent, et sinon, professeur Fitz, le voyage a été agréable ?

-    Très, très agréable, mon cher Ministre, le train était très confortable, et le voyage dans les montagnes était tout à fait charmant, dit le professeur Fitz d’une voix enjouée.

L’intonation de sa voix montrait qu’il devait être puissant. Il était très vieux, et devait être de la génération de McGonagall.

-    Le professeur Fitz était jusque là directeur de l’école de sorcellerie irlandaise. Il viendra assister le professeur Dillantis et le professeur Chourave en tant qu’adjoint technique à la direction.

Les élèves des deux écoles applaudirent fortement.

-    Parfait, reprit Scrimgeour l’air ravi. J’appelle donc ceux qui entreront en première année pour la cérémonie de Répartition.

Le professeur Chourave se leva et revint avec le Choixpeau magique, l’air joyeuse, et une liste d’élèves extraordinairement longue. La cérémonie allait de toute évidence durer très longtemps.

Tout était en train de se dérouler devant eux, mais tous les anciens élèves de Poudlard étaient restés bouche bée, cloués par la surprise. Personne n’aurait pu s’imaginer cela, aucun signe n’avait pu trahir ce qui se préparait. Ainsi, ils allaient devoir accueillir des élèves venant d’Irlande, certains entreraient directement en septième année, et seraient à Gryffondor !

-    C’est incroyable ! dit Hermione réjouie.

-    Comment ils vont faire ? demanda Ron. Ils ne connaissent rien au château !

-    C’était comme nous au début…

-    De toute façon, ils ont qu’à faire comme nous, quelques explorations nocturnes, dit Harry, se remémorant sa première année.

-    SERPENTARD ! cria le Choixpeau, interrompant la conversation. Alors que le premier plus petit élève allait s’asseoir à la table des première année de Serpentard.

-    Ca commence bien ! dit Ron avec une grimace.

-    Tais-toi, Ron ! rétorqua Hermione.

Hermione applaudit chaudement et Harry la suivit.

Après une vingtaine de minutes, tous les première année avaient été répartis.

Majoritairement, même si le premier élève était allé à Serpentard, les maisons qui avaient été les plus fournies en nouveaux élèves étaient Serdaigle et Poufsouffle.

Harry trouvait qu’ils avaient beaucoup plus de chance que lorsqu’il était venu lui-même sous le Choixpeau. La Grande Salle était en effet plongée dans la pénombre ce qui permettait de garder un peu l’anonymat.

 

Vers vingt-deux heures, tous les élèves avaient été répartis, et tous commençaient à mourir de faim, attendant avec impatience le succulent repas qui allait sûrement leur être servi pour l’occasion.

A la table de Harry, il y avait cinq nouveaux élèves, qui s’étaient présentés tour à tour, ils semblaient ravis d’être accueillis à Poudlard, et les premières discussions s’étaient orientées sur la magnificence des lieux. Ils ne semblaient pas pourtant plus timides qu’eux, et c’étaient plutôt eux qui avaient engagé la conversation.

Le premier, nommé Coilìn McFish, était un grand garçon brun, aux cheveux décoiffés. Ses grands sourcils et ses yeux couleur noisette laissaient imaginer une grande intelligence et, lorsqu’il parlait, c’était avec conviction et détermination. Il s’était assis entre Harry et Hermione.

Un autre avait provoqué un concert de gloussements de la part de Parvati et Lavande, à peine il avait été envoyé à Gryffondor. Le jeune homme était châtain aux yeux verts, les cheveux bouclés mi-longs, et était de loin très beau garçon. Ainsi, Parvati et Lavande s’étaient toutes les deux poussées pour laisser une très large place qui l’inciterait à venir s’asseoir à côté d’elles, sous le regard amusé de Coilìn.  Il se nommait Scot Sanche.

Le troisième élève envoyé à Gryffondor en septième année était une fille extraordinairement timide, nommée Alix Léger. Elle avait des longs cheveux roux bouclés et était très mignonne, elle avait de beaux yeux verts d’une couleur intense, et des taches de rousseur discrètes sur les joues. Elle s’était présentée avec une voix douce et faible, elle n’avait pas l’accent irlandais comme ses deux camarades précédents. Harry serait volontiers tombé amoureux d’elle s’il n’aimait pas déjà Ginny.

Le quatrième élève qui ferait désormais partie de la troupe des septième année de Gryffondor, était une grande fille blonde qui aurait pu être la sœur de Luna Lovegood. Elle avait de longs cheveux blonds emmêlés qui ressemblaient à de la paille. Ses vêtements étaient particulièrement bizarres. En effet, contrairement à ses camarades de l’école de Magie d’Irlande, elle n’avait pas pris la peine de s’habiller élégamment, et sa robe grise était couverte de poussière et déchirée en maints endroits. Elle n’avait pas non plus l’air sympathique car elle s’était contentée d’émettre un simple « bonjour » dans un grognement en venant s’asseoir à la table, alors que les trois nouveaux s’étaient échangés des regards qui en disaient long. Elle n’avait pas pris la peine de regarder qui ils étaient et s’était retournée pour observer la fin de la cérémonie de ses grands yeux verts.

Ils n’avaient pas vraiment compris ni son nom de famille ni son prénom qui devait être quelque chose comme « Egogonde ».

Enfin, le cinquième nouveau était un garçon qui semblait être particulièrement sympathique, il s’appelait Benjamin Wood.

Il était beaucoup plus petit qu’eux, bien qu’il avait le même âge, et avait des cheveux complètement décoiffés, avec un épi d’une longueur impressionnante sur l’arrière du crâne. Harry trouvait que même lui était mieux coiffé au réveil.

Sinon, il avait plutôt l’apparence physique d’un sportif et Harry pensait qu’ils s’entendraient probablement très bien avec eux.

 

Ils n’avaient cependant pas encore beaucoup parlé étant donné que la répartition des élèves de septième année s’était faite en dernier et que Scrimgeour s’était déjà levé pour poursuivre son discours.

Tous les élèves se turent lentement, alors que les projecteurs se tournaient vers Scrimgeour, et que les drapeaux des quatre maisons au-dessus de la table des professeurs se déroulaient lentement jusqu’au sol pour reprendre leur position initiale.

La Grande Salle était maintenant complètement remplie, et avait atteint sa capacité maximale en nombre d’élèves.

-    Maintenant que la cérémonie de la Répartition est terminée, nous n’allons pas vous faire plus attendre pour pouvoir profiter du festin qui vous a été préparé ! Bienvenue encore une fois au nouveaux élèves et bon appétit !

Il s’écarta et le professeur Dillantis claqua des doigts.

Des paillettes dorées se mirent à scintiller au centre des tables, avant de se transformer en d’innombrables plats qui contenaient les mets les plus excellents que Harry n’avait jamais mangé.

Tout était abondant, et il aurait été impossible de goûter à tout. Il y avait bien sûr les plats classiques, mais aussi d’innombrables accompagnements inhabituels.

La présentation était particulièrement réussie, au centre de chaque table, il y avait déjà des gros gâteaux qui mêlaient des glaces de toutes les couleurs, des biscuits, et des fruits.

A côté de Harry, Ron avait déjà attrapé deux cuisses de poulet et il avait failli s’étouffer sous les éclats de rire des nouveaux venus, alors que Hermione était devenue toute rouge.

-    Ron, quand même, tu te rends compte pour quoi tu nous fais passer ! murmura-t-elle.

Mais elle ne fut pas vraiment prise au sérieux et de l’autre côté de la table, Benjamin avait fait de même.

Seule la dénommée « Egogonde » semblait ne pas rire du tout.

Pendant quelques minutes, tous mangèrent comme si les plats risquaient de disparaître.

Mais à la fin, il était clair que c’était leur estomac qui ne pouvait plus suivre, alors qu’il restait encore beaucoup de nourriture sur les tables.

Finalement, Nick Quasi-Sans-Tête vint les rejoindre.

-    Bonsoir ! dit le fantôme dont la tête venait de surgir au milieu du gâteau.

Lavande et Parvati avaient émis un cri aigu alors que les nouveaux semblaient surpris.

-    Il y a des fantômes ? demanda Scot d’une voix assez aigue et douce pour un garçon.

Lavande et Parvati gloussèrent alors que Nick Quasi-Sans-Tête s’apprêtait à répondre.

-    En effet, expliqua Hermione sur un ton sérieux, de nombreux fantômes vivent à Poudlard, et certains sont affiliés à des maisons, par exemple, Nick Quasi-Sans-Tête est notre fantôme, des Gryffondor.

Les autres furent surpris de la façon de parler d’Hermione, et Harry se souvint que la première fois qu’il l’avait vue dans le train, il l’avait pris pour une fille qui aime faire son intéressante.

-    Euh… plus précisément, je suis Sir Nicolas de Mimsy Porpington, annonça Nick sur un ton important.

-    Pourquoi Nick Quasi-Sans-Tête ? demanda Benjamin.

-    Je vous avais dit de ne pas m’appeler comme ça, reprocha Nick à Hermione !

Elle rougit.

-    Très bien, si vous voulez vraiment savoir…

Comme il le faisait à chaque début d’année, il renversa sa tête qui ne tenait que par un centimètre de peau.

Certains eurent un cri d’horreur, mais Benjamin avait pouffé de rire assez grossièrement.

Egogonde s’était, elle, écartée, comme si ce qui se passait à cette table n’était pas pour elle.

Nick Quasi-Sans-Tête n’aimait pas vraiment qu’on se moque de sa mort et les rires de Benjamin, de Scot et Coilìn allaient probablement le frustrer.

-    Oh je sais que c’est marrant… vous riez toujours, vous les jeunes, mais vous verrez que si un jour vous devez n’être décapité qu’en partie, ce n’est vraiment pas marrant… parmi les autres fantômes, je suis toujours une catégorie à part…

-    Comment avez-vous fait pour mourir ? demanda Benjamin avec curiosité.

-    J’ai été décapité alors que je combattais valeureusement… il y a très longtemps... Y’a-t-il des fantômes chez vous ? demanda le fantôme qui s’était interrompu quelques secondes mystérieusement.

-    Des fantômes, nous ? répéta Benjamin. Oh non, notre école était vraiment nulle comparée à Poudlard,  en pleine ville, on pouvait même se demander si c’était un école de Magie ! Et puis le Ministère a décidé de la fermer… le nouveau directeur a accepté de nous accueillir à Poudlard. En fait, l’école n’était pas du tout sécurisée, et il arrivait fréquemment que des Moldus la découvrent, Poudlard est bien meilleure, nos résultats aux ASPICS n’étaient pas bons du tout.

-    Il n’y avait pas de fantômes ? s’étonna Nick… ce devait être d’un ennui…

-    En même temps, c’est vous qui devez vous ennuyer, dit Benjamin sur un ton railleur, vous pouvez faire quoi, une fois que vous êtes mort, à part vous promener ?

-    Figurez-vous, jeune malpoli, que ce n’est pas parce que je suis mort que je ne fais rien. Comme vous, j’ai une vie !

Ron éclata de rire sans que personne n’ait compris sur le moment.

-    Pffuuu, hiiiééélmort, hihi !

Nick le regarda d’un regard impérieux, avant de partir vers une autre table, murmurant quelque chose comme « aucun respect ».

-    Pourquoi ris-tu ? demanda Benjamin ?

-    Il dit qu’il a une vie, alors qu’il est mort, dit Ron les larmes aux yeux… les fantômes ont toujours la manie de se croire vivant.

-    Je pense qu’il a raison, dit Hermione… la mort est une épreuve suffisamment douloureuse pour que tout le monde s’en moque !

-    T’inquiète pas, il reviendra nous voir d’ici la fin du repas…

-    Comment vous appelez-vous ? demanda Benjamin.

Ils connaissaient les noms des nouveaux élèves puisque le professeur Chourave les avait appelés un à un, mais eux ne s’étaient en effet pas présentés.

-    Moi, c’est Ron ! dit-il joyeusement. Ron Weasley.

-    Hermione Granger ! annonça Hermione.

-    Harry… euh, Harry Potter.

Il y eut un instant de silence lourd, tous les regards s’étaient tournés vers lui pour chercher la cicatrice sur son front. Mais une mèche devant la cachait.

-    Tu as vraiment une cicatrice ? demanda Alix.

-    Oui, répondit Harry, et il poussa sa mèche.

-    Waoh ! dit Benjamin. Tout le monde te connaît à l’école.

-    Je m’en doute, répondit Harry sur un ton las.

Il y eut une sorte de silence lourd qui fut rompu par la présentation de Neville, Dean, Seamus, Lavande et Parvati.

-    Est-ce qu’il y a une bibliothèque à votre école ? demanda Hermione.

-    Euh oui, mais je n’y suis jamais allé, avoua Benjamin.

Hermione le regarda avec de grands yeux ronds.

-    Tu vois, Hermione, il y a pire que nous, dit Ron sur un ton joyeux.

Hermione sembla un instant se demander comment de tels incultes avaient pu terminer à Gryffondor avant de se souvenir que son petit ami y était pourtant lui aussi.

Mais Scrimgeour s’était relevé pour terminer son discours.

-    J’espère que vous vous êtes régalés, et que vous avez passé une bonne soirée.

Il y eut des murmures d’acquiescement.

-    Cependant, c’est quand même la rentrée…

Il y eut un grand « oh » de déception qui résonna dans la Grande Salle.

-    Comment ça « oh », vous verrez que vous passerez une année excellente ici ! Mais il y aura évidemment quelques contraintes à respecter. J’en viens aux classiques recommandations de rentrée. Je précise à tous les élèves que l’accès à la Forêt Interdite est, comme son nom l’indique, interdit. Comme il est d’usage de le faire, je rappelle aussi cette règle à certains élèves plus anciens qui seraient tentés d’oublier cette règle. Ensuite, Monsieur Rusard, notre cher concierge, me rappelle de dire que l’usage de la Magie est interdit dans les couloirs de l’école, et que l’usage d’artifices provenant du magasin Farces pour Sorciers Facétieux – que je vous recommande de visiter – est strictement interdit.

De nombreux élèves pouffèrent de rire, alors que Rusard releva brusquement la tête, l’air indigné, se mettant à souffler comme un buffle.

-    Pour ceux qui seraient intéressés par une étude plus détaillée du règlement intérieur, vous pourrez trouver celui-ci dans son intégralité sur la porte du bureau de Mr Rusard, ainsi que la liste des objets interdits dans l’école. Cette année, l’accès aux sous-sols des cachots est strictement interdit. Cette mesure vise à vous éviter une mort certaine. Cependant, le premier sous-sol des cachots va être rénové et est en libre accès puisque vous y aurez fréquemment cours. Enfin, concernant les mesures de sécurité générales qui avaient été établies lors du retour de Lord Voldemort sont conservées tant que celui-ci n’est pas définitivement hors d’état de nuire, même si comme je vous l’ai déjà dit, nous sommes sur une très bonne voie. Ainsi, il est interdit de sortir après dix-huit heures dans le parc. En ce qui concerne les promenades nocturnes dans le château, elles sont désormais autorisées dans les parties principales du château toute la nuit, certaines ailes seulement seront fermées. Concernant le tournoi du Gnome Vaillant qui est officiellement suivi par le Ministère, nous avons décidé de le réinitialiser avec l’arrivée des nouveaux élèves. Vous repartez donc tous avec zéro points. Cependant, les maisons conservent les points acquis dans le tournoi des Quatre Maisons. Enfin, je vais introniser officiellement le professeur Fitz en tant qu’adjoint technique à la direction, c’est désormais lui qui s’occupera de tous les problèmes techniques de sécurité, de programmes scolaires et d’emplois du temps. Professeur Fitz, je vous cède la parole.

-    Bonsoir à tous, tout d’abord je voudrais dire ma joie de venir à Poudlard, dans une école si prestigieuse, c’est pour moi un grand honneur, et votre réussite scolaire, dans une atmosphère de bonheur, sera l’objectif de cette nouvelle équipe éducative. Il y aura désormais quatre groupes par année ce qui permettra de faire des cours en effectifs réduits, le nombre de professeurs étant maintenant suffisant pour assurer cette division des effectifs. Pour le début d’année, vous aurez des emplois du temps variables en fonction des disponibilités des professeurs qui n’ont pas pour le moment de classes attribuées. Etant donné que de nouvelles options vont être mises en place à l’issue du premier trimestre scolaire, j’insiste sur le fait que votre travail et votre réussite seront essentiels pour la suite de votre parcours. C’était le but de la période de préparation de vous y préparer. L’équipe éducative sera maintenant plus exigeante avec vous afin de mieux vous préparer à la difficulté des nouvelles épreuves, et à des éventuelles études supérieures futures pour certains d’entre vous.

Le professeur Fitz parlait avec une voix flûtée et sympathique, malgré l’aspect sérieux de son discours. Il semblait être un bon professeur très proche de ses élèves.

-    Je sais que vous mourrez tous d’envie de vous connaître un peu plus mais malheureusement, il va falloir s’occuper de l’aspect administratif dès ce soir, car les cours commenceront pour certains tôt demain matin. Tout a été organisé pour que cela dure le moins longtemps possible, les professeurs savent ce qu’ils vont faire et vont passer à chaque table vous donner les emplois du temps. Bonne fin de soirée à tous.

Les murmures recommencèrent immédiatement.

-    Les cours commencent tôt, ici ? demanda Scot.

-    Ca peut commencer à huit heures, dit Hermione.

-    Huit heures ! s’exclama-t-il.

-    Oui, l’année dernière c’était toujours neuf heures, mais cette année, il semble que ça ait été avancé un peu…

Le professeur Maugrey arriva et s’assit brusquement à leur table, sur une chaise qui était restée vide, à côté de Lavande qui sursauta et s’écarta rapidement.

-    Bien, le professeur Fitz a dit que les professeurs n’ont pas encore de groupes d’élèves attribués, c’est faux pour les septième année, je serai le professeur coordinateur des septième année de Gryffondor. Mais bien sûr, vous n’aurez pas que moi ! VIGILANCE CONSTANTE ! aboya-t-il, voyant que Benjamin n’avait pas l’air attentif.

Ils semblaient tous surpris par la façon de parler saccadée de Maugrey Fol Œil.

-    Bien, on commence par les emplois du temps de la semaine. Pour l’instant, vous risquez d’avoir une semaine assez inoccupée, mais je risque de vous ajouter quelques cours supplémentaires si vraiment vous n’avez rien à faire. Voici vos emplois du temps de la semaine !

Il posa sur la table plusieurs parchemins et chacun des treize Gryffondor en prit un :

 

Emploi du temps, semaine du 2 au 8 septembre

Gryffondor, septième année

 

Lundi

 

21 h – 22 h 

Théories de métamorphoses

Amphithéâtre Minerva McGonagall

Professeur Tanghudaï

 

22 h – 23 h

Histoire de la Magie

Amphithéâtre Minerva McGonagall

Professeur Fresnel

 

23 h – 00 h

Etude des relations internationales

Amphithéâtre Minerva McGonagall

Professeur Fresnel

 

00 h – 01 h

Théories de sortilèges

Amphithéâtre Filius Flitwick

Professeur Fitzaethelbert

 

Mardi

 

13 h – 15 h

Travaux pratiques de métamorphoses

Département de Métamorphoses

Professeur Tonks

 

15 h – 17 h

Travaux pratiques de sortilèges

Salle de sortilèges

Professeur Grelon

 

21 h – 00 h

Réaction face à une situation périlleuse

Département de Réaction face à une situation périlleuse

Professeur Maugrey

 

Mercredi

 

08 h – 10 h

Arithmancie

Salle d’arithmancie

Professeur Vector

 

10 h – 12 h

Runes anciennes

Salle de Runes anciennes

Professeur Babbling

 

Jeudi

 

08 h – 10 h

Initiation aux premiers secours

Département de Réaction face à une situation périlleuse

Professeur Strout

 

10 h – 12 h

Théories de Magie Noire

Amphithéâtre Albus Dumbledore

Professeur Philipett

 

14 h – 16 h

Techniques de préparation de potions

Amphithéâtre Albus Dumbledore

Professeur Boolla

 

16 h – 18 h

Travaux pratiques de potions

Cachots

Professeur Slughorn

 

Vendredi

 

08 h – 12 h

Réaction face à une situation périlleuse

Département de Réaction face à une situation périlleuse

Professeur Maugrey

 

21 h – 23 h

Théories de Magie générale

Amphithéâtre Albus Dumbledore

Professeur Tanghudaï

 

-    Etude des relations internationales ! Ce doit être intéressant, dit Hermione.

Ron grimaça.

-    Je ne crois pas que ce soit immédiatement utile, grogna Maugrey, mais les programmes veulent ça, et il vous faut bien un peu de culture générale. Je pense quand même que vous devriez faire beaucoup plus de pratique, je ne crois pas trop à cette soi-disant faiblesse de Voldemort, si le Ministère ne le retrouve pas, rien ne l’empêchera de revenir rapidement, surtout si le traître est encore avec lui ! Bien, revenons au sujet, l’emploi du temps est clair, les amphithéâtres sont dans les cachots, je ne les ai jamais vus mais vous trouverez… Sinon, il y aura maintenant des interrogations individuelles supplémentaires pour vérifier que vous avez bien assimilé ce que vous êtes censés apprendre. Ce sera souvent avec des professeurs inconnus, beaucoup ne donneront pas de cours pour le moment car les options n’ont pas commencé…, voici votre ordre de passage pour ces interrogations…

-    Ces interrogations sont de quel type ? demanda Hermione inquiète.

-    Elles seront très variées, quelques questions théoriques et pratiques, puis des applications. Ca vous permettra d’être préparés mieux aux examens pratiques du week-end. D’ailleurs, il n’y en aura pas celui-ci, vous aurez seulement une interrogation théorique samedi après-midi pour vous faire revoir ce que vous aurez vu cette semaine, c’est très important. Je disais donc que l’ordre de passage pour vos interrogations orales est le suivant :

 

Programme des interrogations orales, semaine du 2 au 8 septembre

Gryffondor, septième année

 

Brown, Lavande : jeudi, 18 h, professeur Grelon

Dazzle, Egogonde : jeudi, 18 h, professeur Robert

Finnigan, Seamus : jeudi, 18 h, professeur Ombrage

Granger, Hermione : jeudi, 18 h, professeur Bett

Léger, Alix : jeudi, 19 h, professeur Grelon

Londubat, Neville : jeudi, 19 h, professeur Robert

McFish, Coilìn : jeudi, 19 h, professeur Ombrage

Potter, Harry : jeudi, 19 h, professeur Bett

Sanche, Scot : vendredi, 14 h, professeur Jdezi-Horchbur

Thomas, Dean : vendredi, 15 h, professeur Jdezi-Horchbur

Weasley, Ronald : vendredi, 16 h, professeur Jdezi-Horchbur

Wood, Benjamin : vendredi, 17 h, professeur Jdezi-Horchbur

 

-    Les interrogations orales se déroulent dans le couloir ouest du quatrième étage, un tableau y a été placé indiquant les salles où se trouvent les professeurs qui vous interrogeront.

Tous écoutaient attentivement et acquiesçaient en écoutant les instructions de Maugrey.

-    Deuxième chose, le professeur Slughorn a absolument besoin que vous apportiez vos balances lors du cours de potion de jeudi, il risque de vous faire parvenir dans la semaine la liste des ingrédients à vous procurer pour les travaux pratiques du jour. Ensuite, c’est à propos des conseils d’orientation : cette année, vous serez suivi par l’ensemble des professeurs pour vous guider et vous conseiller dans vos choix d’orientation, les premiers conseils d’orientation se tiendront lors de la semaine suivante, essayez déjà de réfléchir à ce qui vous intéresse.

-    Est-ce qu’il sera possible d’essayer d’autres disciplines avant de faire nos choix ? demanda Hermione.

-    Les emplois du temps des premières semaines vous feront étudier un peu de toutes les matières pour vous permettre de voir un peu de tout, vous pourrez ensuite faire votre choix ensuite en connaissance de cause. D’autres questions ?

Personne ne répondit.

-    Bien, en vue de vos cours de la semaine, je vous donne les documents que vous allez utiliser. Vous devez les lire et faire le travail indiqué.

Il distribua ensuite plusieurs autres parchemins qui contenaient des cours dans diverses matières.

-    J’en ai fini avec vous, vous pouvez maintenant rentrer à vos dortoirs, bonne soirée à tous, et VIGILANCE CONSTANTE !

Hermione était tellement plongée dans les parchemins qu’elle ne réagit pas mais tous les autres avaient sursauté alors que Maugrey avait pourtant fait le reste de son discours de manière très calme.

-    Est-ce que vous avez vos affaires dans les dortoirs ? demanda Ron aux nouveaux Gryffondor.

-    En fait, cela fait plusieurs jours que nous sommes hébergés dans des hôtels à Londres ou à Pré-Au-Lard, mais nous sommes venus par petits groupes à Poudlard pour visiter un peu, la nuit, lorsque tout le monde dormait, expliqua Benjamin. On connaît un peu Poudlard, mais on ne savait pas dans quelle maison on allait être…

-    Ah oui, c’est vrai, dit Ron. Alors vous allez découvrir la salle commune !


Chapitre précédent - Chapitre suivant