icon Vous êtes ici : Harry Potter et la Clef de la Paix -> Documentation -> Section inconnue -> Document: La dualomancie

icon Derniers sorts

- Stupéfix *
- Despoussieris
- Black reveror *
* : modification récente

icon Derniers personnages

La dualomancie

La dualomancie est un domaine de la Magie aux limites très floues qui concerne les liens entre le comportement d'un sorcier et le comportement de sa baguette magique. Peu de sorciers utilisent la dualomancie, les cas les plus connus sont ceux d'Harry Potter, Albus Dumbledore, Haïo Tanghudaï et Voldemort, qui utilise lui une forme ancienne et particulièrement sombre de la dualomancie.

Présentation générale

Mise en évidence de l'intérêt de la dualomancie

Une baguette magique ne se comporte pas de la même façon en fonction du sorcier qui l'utilise. On dit souvent que c'est la baguette magique qui choisit son sorcier, de manière à ce que son fonctionnement soit le meilleur possible. Cela s'explique par le fait que la baguette magique n'est pas un intermédiaire magique comme les autres, elle a une âme propre.

La dualomancie est ainsi l'un des domaines les plus anciens de la Magie, et dont les perspectives se sont étendues au fur et à mesure des progrès effectués en rayonnancie et en légilimancie. Ce sont les expériences de John Stern au XIVe siècle au sujet de l'âme de la baguette magique, qui ont révélé son intérêt. En revanche, ce sont les progrès en rayonnancie, qui ont permis, au XIXe siècle, d'utiliser la Magie Duale, en mettant en évidence l'existence de la Magie Verticale et de la Magie Horizontale qui correspondent dans notre vision de la Magie, à la Magie Noire et à la Magie Blanche. Mais la complexité de leur utilisation a fait que la Dualomancie est rapidement devenue un domaine de la Magie oublié malgré ses utilisations innombrables.

Magie Horizontale et Magie Verticale

Les baguettes magiques ne font aucune différence entre Magie Blanche et Magie Noire, cela a été montré par de multiples expériences menées par des chercheurs. En revanche, il a été mis en évidence que les baguettes magiques sont sensibles à deux formes de Magie : la Magie Horizontale et la Magie Verticale, des notions que même les sorciers primaires ne peuvent pas comprendre. Ils ne peuvent en avoir qu'une "sensation" faussée par leur classification entre Magie Noire et Magie Blanche. Pour émettre de la Magie Horizontale avec une baguette magique, il faut prononcer l'incantation essicsba et pour émettre de la Magie Verticale, il faut prononcer l'incantation eénnodro (on remarquera que ces mots sont l'inverse des mots abscisse et ordonnée). Les rayons de Magie Horizontale donnent l'impression d'être réconfortants et ceux de Magie Verticale d'être terrifiants.

Envoyer des sortilèges de Magie Horizontale et Verticale

Tous les sortilèges peuvent se décomposer en leur sortilège Horizontal associé et leur sortilège Vertical associé. Ces sortilèges peuvent avoir des effets très différents et ainsi multiplier les possibilités déjà grandes offertes par la Magie.

Pour envoyer des sortilèges en utilisant la Magie Duale, il est nécessaire pour les débutants de diviser sa concentration. Il faut à la fois se concentrer sur l'utilisation d'une forme de Magie Duale et sur un sortilège en particulier. Les sorciers expérimentés n'ont à la fin plus besoin de diviser leur concentration, il deviennent capables naturellement de produire le sortilège en contrôlant leur baguette pour qu'elle n'utilise que le côté de la Magie voulue.

Pour certains sortilèges, les sortilèges Duaux ne diffèrent pas du sortilège original, c'est par exemple le cas du sortilège de Stupéfixion.

Les recherches sur la dualomancie

Le Département des Mystères du Ministère de la Magie a longtemps mené des recherches sur la dualomancie mais, les principaux théoriciens magiques ayant préféré mener leurs recherches de manière indépendante, celles-ci ont dû être abandonnées dans le courant des années 1930.

Cependant, de nombreux sorciers ont poursuivi leurs recherches, certains ont publié leurs résultats, mais on estime que plusieurs découvertes importantes n'ont jamais été révélées. Le principal théoricien à avoir publié ses résultats sur la dualomancie est Haïo Tanghudaï, qui a mis à profit ses visites dans toutes les communautés magiques du monde. En tant que Polylinguiste, il a publié ses livres dans les communautés magiques du monde entier, même s'ils n'ont rencontré qu'un succés très limité. Ses principaux ouvrages sont : Apprendre la Dualomancie, à l'usage de tous, Le Côté Sombre de la Magie Duale (seul livre à ce jour unanimement interdit à la vente dans toutes les communautés magiques du monde), Expérimentations sur la Dualomancie, Réflexions sur l'Extension de la Dualomancie aux autres intermédiaires magiques et Le Guide Pratique de la Dualomancie.

La dualomancie est étudiée par les élèves les plus brillants de l'école de Magie de Durmstrang, et l'école a toujours été soupçonnée d'en enseigner une vision très liée à la Magie Noire.